Grossesse et dents



Le soin des dents est un aspect essentiel, surtout pendant la durée de la grossesse. Pour des raisons hormonales, les futures mamans devront appliquer la vigilance. Les femmes enceintes peuvent s’exposer à différentes maladies à traiter dans les plus brefs délais. Réaliser un examen est essentiel pour écarter la présence de carie, ou effectuer un détartrage rigoureux. Vous souhaitez traverser une grossesse sereine sans problématiques de santé ? Voici les différents aspects préventifs à mettre en place.


Soins dentaires pendant la grossesse

Notons que les soins dentaires sont parfaitement autorisés pendant la grossesse. Par ailleurs, il est conseillé d’effectuer un bilan dentaire dès que l’envie d’enfant se fait ressentir.

Lorsque la grossesse a déjà lieu, un dépistage bucco-dentaire est préconisé au 4ème mois de grossesse. Ce bilan a l’avantage d’être entièrement remboursé par la sécurité sociale. Il comprend différentes analyses comme une anamnèse, un examen des dents et des gencives, et des gestes préventifs à mettre en place.

Une visite peut être envisagée dès le premier trimestre. En revanche, les praticiens préfèrent attendre le début du quatrième mois pour mettre en place des soins bucco-dentaires.


dentiste_et_patiente_pendant_consultation



Prévention : les gestes à mettre en place

La grossesse est une période délicate pour de nombreuses femmes. C’est pourquoi il est possible d’agir au quotidien pour éviter certains désagréments. Préconisez un nettoyage des dents régulier (jusqu’à trois fois par jour), avec une brosse à dents souple.

Il est possible que l’odeur de votre dentifrice habituel vous indispose. Dans ce cas, nous vous conseillons une alternative neutre fluorée jusqu’à 5 000 ppm. Notons qu’une femme enceinte peut être victime de vomissements fréquents, ce qui détériore l’émail des dents. Après chaque vomissement, attendez une demi-heure avant de vous laver les dents.

En effet, la salive est idéale pour reconstruire l’émail abîmé. L’utilisation d’un bain de bouche sans alcool est aussi plus appropriée. La femme enceinte est soumise à un régime alimentaire particulier.

Pour garantir la santé de vos dents, évitez les aliments acides ou sucrés. Privilégiez une alimentation diversifiée, avec des aliments qui aident à renforcer les dents. C’est le cas des noix, du beurre, des crucifères, de la viande ou des carottes.


Les maladies à risques pendant la grossesse

Dans tous les cas, il est essentiel de limiter la plaque dentaire pendant la période de grossesse. En effet, les bactéries peuvent s’introduire dans le sang jusque dans le placenta. Le risque majeur est un déclenchement de l’accouchement, y compris dès le premier mois de grossesse. Pour consolider vos dents, privilégier un apport suffisant en calcium, présent dans les laitages et certaines oléagineuses. Certaines pathologies sont également à surveiller auprès de votre praticien.

La gingivite :

La gingivite est une inflammation sans gravité de la gencive. Si elle n’est pas prise en charge à temps, elle peut toutefois dégénérer en parodontite. Une gingivite récidivante est un signal à prendre en compte. Les symptômes sont aussi souvent les mêmes : nos gencives saignent souvent, notamment au moment du brossage.

La gencive semble rouge et légèrement enfermée. Dans les cas les plus graves, la gencive peut prendre une couleur blanchâtre, ou violacée. La gingivite survient suite à une prolifération de bactéries. On l’identifie d’abord par l’apparition de plaques dentaires puis de tartre.

La gingivite est souvent le signe d’une hygiène bucco-dentaire insuffisante. Cependant, elle est plus répandue chez certains sujets malades (diabète, sida...) ou carencée (vitamine C). La gingivite est également reliée à un bouleversement hormonal majeur (grossesse, ménopause), ou un choc émotionnel intense (deuil, séparation, etc.).

Dans le cas d’une grossesse, il arrive qu’une gingivite gravidique soit identifiée. On le doit à la concentration des hormones dans le tissu gingival. Cette accumulation provoque une épulis, sorte de tumeur bénigne qui recouvre parfois les dents. Dans tous les cas, cette manifestation disparaît définitivement après l’accouchement.


La parodontite :

Les maladies parodontales se caractérisent par une infection des tissus de soutien de la dent. On cite par exemple les os, la gencive, ainsi que certains ligaments. La parodontite se manifeste par un détachement progressif de la dent à la gencive. Il se forme alors des poches, dans lesquelles se logent et prolifèrent les bactéries.

Si la parodontite n’est pas prise à temps, elle peut provoquer une chute des dents. Notons que cette maladie intervient souvent avec l’âge. Cependant, elle commence à s’installer vers l’âge de 30 ans.

La maladie parodontale est particulièrement dangereuse pendant la grossesse. Sous l’effet des hormones, une parodontite aura tendance à s’amplifier. Les risques associés sont nombreux, comme un accouchement prématuré ou de l’hypertension.

La carie :

Une carie est une pathologie infectieuse qui touche principalement l’émail des dents. Une cavité se forme et la carie s’insère progressivement jusqu’à toucher la dentine ou la pulpe (c’est le cas lorsqu’il y a déclenchement d’une rage de dents).
Lors de la grossesse, les envies de sucre sont à limiter pour préserver la santé de votre dentition. Par ailleurs, des vomissements répétés usent particulièrement l’émail (ce qui est un terrain favorable à la prolifération des caries).


dentiste_oscultant_jeune_femme_au_fauteuil



Les traitements autorisés pendant la grossesse

En cas de problème bucco-dentaire, une consultation est possible pendant la grossesse. En dehors du premier trimestre, il n’existe aucune contre-indication majeure. Des soins mineurs sont privilégiés, comme le traitement d’une carie ou d’un abcès.

En cas d’intervention plus importante, il est primordial d’attendre après l’accouchement. Le recours aux radiographies est possible pendant la grossesse, bien qu’elles soient limitées.

Les traitements médicamenteux sont majoritairement déconseillés pendant la grossesse. En cas de douleur, le doliprane est cependant autorisé. En cas d'extrême nécessité, le praticien peut prescrire un antibiotique à base d'amoxicilline.


La grossesse est une période délicate qui mérite toute notre attention. C’est pourquoi il est indispensable d’avoir un suivi médical rigoureux pour limiter les risques. Un suivi gynécologique ou auprès de votre médecin traitant est insuffisant.
Faire vérifier la santé de vos dents est essentiel pour limiter tout terrain infectieux. C’est pourquoi le bilan du 4e est entièrement pris en charge par la sécurité sociale. N’hésitez pas à adopter une hygiène de vie rigoureuse pour limiter les interventions !