La chirurgie implantaire



Lorsqu'une personne a perdu une ou plusieurs dents, il est nécessaire de les remplacer pour qu'elle puisse notamment continuer à s'alimenter normalement. Différentes techniques en chirurgie-dentaire existent à cet effet. Depuis quelques décennies, la chirurgie implantaire est une de ces techniques en plein développement. Quelles sont les spécificités de la chirurgie implantaire ? Quand votre chirurgien-dentiste décide d'y recourir et pourquoi ? Comment se déroule la pose d'un implant, et y a-t-il des précautions particulières à prendre ? Vous le saurez en lisant cet article.


Qu'est-ce qu'un implant ?

Un implant dentaire est une sorte de vis que l'on peut insérer dans la gencive et l'os. C'est lui qui permet de faire tenir ensuite dessus une prothèse amovible ou fixe, chargée de remplacer une dent.
Un implant dentaire est donc le support d'une dent de substitution, ou l'attache d'un ensemble de dents artificielles. Les implants sont en général en titane, zircone ou polymère : il s'agit de biomatériaux, qui sont parfaitement assimilés par le corps humain.

implants_dentaires_sur_fond_bleu



Qu'est-ce que la chirurgie implantaire ?

La chirurgie implantaire consiste à :
  • choisir le type de dents de substitution adapté en fonction de l'état bucco-dentaire de la personne, de ses attentes et de son budget ;
  • réaliser la pose d'un ou plusieurs implants ;
  • éventuellement, assurer ensuite la mise en place de prothèse fixe ou amovible, plusieurs mois après la pose de l'implant.

La chirurgie implantaire permet de faire bénéficier aux patients de dents artificielles plus fonctionnelles et plus proches des dents naturelles, que ce soit sur le plan de l'esthétique ou du confort. Sur le long terme, les résultats sont aussi meilleurs. En effet, le patient mâche mieux avec un implant, et l'os de sa mandibule est donc plus stimulé et mieux conservé.

Ce type de chirurgie est dorénavant bien connu et les risques maitrisés, puisqu'elle est pratiquée depuis plusieurs décennies. Huit ans après la pose de l'implant, le taux de succès est estimé à plus de 90 %.

Quand recourir à la chirurgie implantaire ?

La pose d'un implant est proposée en cas d'absence d'une ou plusieurs dents dans la mâchoire inférieure ou supérieure. L'absence de dent peut être due à un traumatisme, à une maladie, ou à un mauvais état bucco-dentaire. Afin que la personne puisse continuer à s'alimenter correctement et conserve un sourire esthétique, la réhabilitation dentaire est nécessaire. La chirurgie implantaire est ce qui se fait de mieux de nos jours pour remplacer une ou plusieurs dents naturelles.

Les autres solutions pour remplacer une ou plusieurs dents manquantes ne permettent pas d'obtenir des résultats aussi fonctionnels, confortables et esthétiques que la chirurgie implantaire.

Il y a cependant des contre-indications à la pose d'implant. L'état général du patient doit être bon, son capital osseux et ses capacités de cicatrisation préservées. Ainsi, quelqu'un qui fait de l'ostéoporose, du diabète non équilibré, ou encore qui est immunosupprimé ne peut pas prétendre à la pose d'implants. Si l'os de la dent à remplacer a été abimé, dans les suites par exemple d'une tumeur, la chirurgie implantaire n'est pas non plus possible. Enfin, elle est déconseillée et souvent non pratiquée chez les personnes qui fument, chez les femmes enceintes ou encore chez les personnes qui n'arrivent pas à adopter une bonne hygiène bucco-dentaire : le coût-bénéfice de l'intervention ne serait pas assez intéressant.


coupe_machoire_avec_implant_dentaire


Comment se déroule la pose d'implants ?

Avant toute chose, votre chirurgien-dentiste réalise avec vous un bilan. Il vous pose des questions, observe votre bouche et réalise des radiographies. Il vérifie notamment que votre volume osseux soit suffisant pour accueillir l'implant. S'il ne l'est pas, le premier geste technique réalisé consistera à augmenter ce volume osseux, en réalisant une greffe osseuse.

La greffe osseuse est réalisée sous anesthésie. Le plus souvent, c'est l'os du patient lui-même qui est utilisé : on parle donc d'auto-greffe. L'os est prélevé, congelé et traité avant d'être utilisé pour la greffe.

Une fois que votre capital osseux est suffisant, l'étape de la pose de l'implant peut réellement commencer. Elle est réalisée sous anesthésie locale le plus souvent. Elle peut se faire en une ou deux fois.

Le patient peut repartir tout de suite avec une dent. Dans ce cas, l'implant est inséré et une dent artificielle en résine est tout de suite montée dessus.

Sinon, il faudra revenir une seconde fois à environ 4 mois d'intervalle. Votre chirurgien-dentiste mettra d'abord en place l'implant. Quatre mois seront nécessaires pour que l'implant s'intègre bien dans votre mandibule ou votre os maxillaire. Il faudra attendre tout ce temps pour être certain que la dent artificielle qui sera montée sur l'implant soit bien solide et durable dans le temps. La deuxième intervention est plus facile que la première et nécessite une petite anesthésie locale.

Chez certains patients qui n'ont plus aucune dent, on procède à une chirurgie d'implants guidée par ordinateur.

Que faire après l'intervention chirurgicale ?

Une fois l'implant en bouche, vous devrez faire attention à votre alimentation durant quelques jours. En fonction des douleurs, il vous faudra privilégier des aliments mixés voire froids. Au fil des jours, les douleurs diminueront puis disparaîtront. Vous retrouverez une alimentation normale. Il faudra répéter ce temps de régime lié aux douleurs après la pose des dents artificielles sur l'implant, dans le cas d'une intervention en deux fois.

Dans tous les cas, la dent artificielle posée sur l'implant s'entretient. Votre hygiène bucco-dentaire doit être la même que celle qui est recommandée chez la personne sans soucis dentaire particulier et souhaitant mettre toutes les chances de son côté pour ne pas avoir de problème dentaire. Le brossage des dents est recommandé 2 à 3 fois par jour. Il faut privilégier une brosse à dents souple pour ne pas léser l'implant. Mieux vaut frotter les dents dans le sens vertical qu'horizontal.


assistante_dentaire_montrant_principe_implant_dentaire