Greffe osseuse à visée implantaire



Afin de poser un implant pour remplacer une dent, il faut être sûr de la solidité de l'os dans lequel on va insérer l'implant. Ainsi, le résultat sera fiable sur le long terme. C'est dans ce cadre que survient la greffe osseuse à visée implantaire. En quoi consiste-t-elle ? Comment se déroule l'intervention ? Y a-t-il des choses spécifiques à faire après l'intervention ? Voilà la réponse à ces questions sur les greffes osseuses avant pose d'implant.

Qu'est-ce qu'une greffe osseuse à visée implantaire ?

La greffe osseuse à visée implantaire est la première intervention chirurgicale dans le cadre de la réhabilitation d'une ou plusieurs dents via le recours à un ou plusieurs implants. Deux types de greffe de ce type existent selon le moment où votre chirurgien-dentiste l'effectue :

  • la greffe osseuse pré-implantaire : elle a lieu lors d'une intervention chirurgicale dédiée, avant le placement de l'implant, en général 3 à 6 mois avant l'intervention pour la pose de l'implant, ou en même temps que l'ablation de la dent à remplacer ;
  • la greffe osseuse per-implantaire : la pose et la greffe ont lieu lors de la même intervention chirurgicale.

La greffe osseuse est aussi appelée reconstruction osseusse, car il s'agit de rendre l'os plus solide. De nombreux matériaux différents peuvent être utilisés. Leur choix dépend des préférences du chirurgien-dentiste et du patient, de l'état général et bucco-dentaire du patient, et de la technique utilisée pour réaliser la greffe. 
Le greffon peut provenir :
  • de l'os du patient : on parle dans ce cas de greffon autogène. Il est prélevé au niveau du menton du patient, ou via des dents de sagesse, par une simple intervention sous anesthésie locale qui peut être réalisée en cabinet dentaire de ville. Parfois, c'est l'os du crâne ou du tibia qui est utilisée. L'intervention de prélèvement se déroule dans ce cas en centre hospitalier, sous anesthésie générale ;
  • de matériaux synthétique : on parle de greffon alloplastique ;
  • de l'os d'une autre personne, qui transite par une banque de spécialisée : il s'agit d'un greffon allogène, c'est-à-dire qu'il provient d'un être vivant de la même espèce ;
  • de l'os d'un animal non humain : il s'agit d'un greffon xénogène.


sinus_et_implant


Quand avoir recours à une greffe osseuse à visée implantaire ?

La greffe osseuse à visée implantaire est nécessaire lorsque l'os qui compose la mandibule ou l'os maxillaire n'est plus d'assez bonne constitution. Comme il va accueillir l'implant, garant de la solidité et de la fonctionnalité de la future dent artificielle, il faut que sa hauteur, son épaisseur, mais aussi la qualité de sa constitution soient suffisamment élevés.

La décision du recours à une greffe osseuse pré-implantaire ou per-implantaire survient au cours du bilan initial du chirurgien-dentiste, qui déterminera toutes les étapes de la chirurgie implantaire. Une radiographie permet à votre chirugien-dentiste de déterminer la qualité et la quantité de votre os là où l'implant doit venir s'insérer.

La greffe osseuse est en général systématiquement nécessaire si une personne reste plusieurs mois voire années sans dent de substitution. L'os n'étant plus soumis aux contraintes de la dent et à ses influx nerveux et vasculaires provenant de sa pulpe, il se résorbe : il perd en qualité et quantité.

Des implants très courts se développent tout de même de plus en plus. Comme ils sont courts, il n'y a pas besoin que l'os qui va les accueillir soit très épais et profond. La greffe osseuse à visée implantaire n'est alors pas nécessaire, et la réhabilitation dentaire plus rapide.

Comment se déroule la greffe osseuse ?

Le principe de l'intervention est simple : il faut re-donner de la hauteur et de l'épaisseur à l'endroit de l'os où va être insérée la dent.

Votre chirurgien-dentiste s'occupe d'abord de recueillir un greffon, selon le type de greffon choisit. Une fois le greffon disponible, la greffe osseuse à visée pré-implantaire commence à proprement parlé. Une anesthésie locale est pratiquée sur le patient.

Votre chirurgien-dentiste insère le greffon à l'endroit où prendra place ensuite l'implant. Le greffon est maintenu dans l'os déjà existant à l'aide de vis spécialement conçues pour s'insérer dans l'os. Un temps d'attente est souvent nécessaire pour laisser le temps à l'os de se reconstituer, grâce à la présence de la greffe. Il faut environ 4 mois pour que ce greffon se soude vraiment dans l'os de la mâchoire déjà présent et puisse recevoir l'implant.


greffe_osseuse_a_visee_implantaire


Que faire après l'intervention chirurgicale ?

Après avoir reçu une greffe osseuse au niveau d'une dent, les conseils et recommandations post-chirurgie dentaire habituels sont valables.

Votre chirurgien-dentiste vous prescrira probablement des médicaments antalgiques. Il est normal dans les suites de l'intervention d'avoir quelques douleurs : les médicaments devraient bien vous soulager. Vous pouvez aussi observer ou ressentir un œdème au niveau de la zone où a été réalisée la greffe, ou à proximité. C'est aussi une réaction normale qui signifie que la greffe commence à se faire sa place dans l'os. La pose de froid sur la joue peut permettre de soulager les douleurs liées à l'œdème. L'œdème est présent en général de manière importante durant 2 jours maximum, et disparaît totalement en moins d'une semaine le plus souvent.

Dans les 24 premières heures suivant la greffe, mieux vaut ne pas cracher ni se rincer la bouche pour ne pas trop réveiller les douleurs ou risquer de provoquer une petite hémorragie en sur-stimulant la zone tout juste opérée.

Durant quelques jours, privilégiez les aliments faciles à manger, ne nécessitant pas de trop mâcher. Buvez beaucoup afin de permettre à votre organisme de récupérer le plus vite possible. L'eau est la boisson de prédilection, et l'alcool est à éviter autant que possible car il ralentit la cicatrisation, tout comme le tabac.