Les aphtes : causes et traitement



Les aphtes buccaux sont de petites ulcérations superficielles qui se forment le plus souvent sur les muqueuses à l’intérieur de la bouche : sur la face interne des joues, la pointe de la langue, la face interne des lèvres, le palais ou les gencives. 
Les aphtes ne se trouvent pas sur les gencives attachées à l'os, le palais dur et le versant sec des lèvres.

Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur cette affection douloureuse, qui, bien que généralement bénigne, peut trouver des formes plus graves.

Comment se manifestent les aphtes ?

L’aphte se manifeste par une sensation de brûlure qui précède l’apparition d’une tache rouge douloureuse et la formation rapide d’une ulcération. Cette dernière mesure de 2 à 10 mm, elle est de forme arrondie ou ovale. Elle présente un fond jaunâtre ou grisâtre avec un pourtour bien net et rouge. L'aphte ne saigne pas.
Les douleurs se manifestent d’autant plus pendant les repas ou lors du brossage des dents.

L'aphte est le plus souvent unique mais il peut y en avoir plusieurs (jusqu'à six) au cours d'une même poussée.

Les aphtes surviennent en dehors d'un contexte infectieux. De ce fait, ils ne sont donc pas contagieux et ne se transmettent pas de personne à personne lors de baisers, de partage de verre ou de couverts.

Les aphtes sont des affections très répandues dans l’ensemble de la population. Ils peuvent survenir dès l’enfance et leur fréquence diminue après 50 ans. Les personnes sujettes aux aphtes peuvent présenter plusieurs poussées par an.

aphtes_levre_petite_fille


Quelles sont les causes des aphtes ?

La cause des aphtes est inconnue. 
Néanmoins, certains facteurs semblent influencer leur apparition : la fatigue, le stress, les problèmes dentaires, les traumatismes liés au port d’un appareil dentaire, certains aliments (noix, cacahuètes, fraises, ananas, citrons, figues, tomates, gruyère, etc.), certains médicaments (anti-inflammatoires non stéroïdiens, bêtabloquants, biphosphonates, anticoagulants, etc.), un brossage de dents trop vif et chez certaines femmes, la période des règles.


Quelles sont les différentes formes d’aphtes ?

L’aphte est une affection bénigne et ne justifie généralement pas d’avis médical. Sa cicatrisation est spontanée : l'aphte perd de sa régularité, ses limites deviennent imprécises et la guérison a lieu en 10 à 15 jours sans cicatrice.

Il existe toutefois des formes particulières, plus rares, d'aphtes buccaux :
  • Les aphtes récidivants (plus de 6 poussées par an), revenant très fréquemment et responsables d'une gêne à la vie quotidienne.
  • L'aphtose miliaire constituée d'un grand nombre d'aphtes (50 à 100) de très petite taille (moins d'un millimètre).
  • Les aphtes géants de 1 à 2 cm pouvant mettre un mois à guérir et dont la cicatrisation peut laisser des séquelles.


Si vous souffrez de ces affections rares, si vos aphtes ne guérissent pas, récidivent souvent ou s'accompagnent d'autres symptômes, il est recommandé de consulter votre médecin traitant pour trouver un traitement adapté.

De plus, les d'aphtes récidivants peuvent annoncer une maladie sous-jacente.
Des ulcérations de la bouche récidivantes peuvent être dues à une maladie sous-jacente comme :
  • une carence en vitamine B9 et B12, ou en fer; 
  • une maladie inflammatoire du tube digestif comme la maladie cœliaque ou une intolérance au gluten, voire une maladie de Crohn ;
  • une immunodéficience:
  • une maladie de Behçet.


Comment traiter les aphtes ?

Pour les aphtes simples, appliquer de la glace permet d'apaiser la douleur.
Un bain de bouche au bicarbonate de soude, grâce à ses propriétés cicatrisantes, antiseptiques et anti douleur, soulagera les symptômes. Vous pouvez le faire à domicile en versant deux cuillères à café de bicarbonate alimentaire dans un grand verre d'eau et vous rincer la bouche avec cette solution pendant quelques minutes après vous être lavé les dents.
Un traitement local symptomatique, notamment à base de chlorhexidine, est parfois utile si la douleur est difficilement supportée.

Il sera en revanche nécessaire de consulter si vos aphtes ne guérissent pas, récidivent souvent ou s'accompagnent d'autres symptômes.
En cas d’aphtes sévères vous pourriez vous voire prescrire : 
  • des antalgiques (paracétamol) ;
  • une préparation locale contenant un anesthésique de contact ;
  • des bains de bouche à base d’antiseptique pour éviter une contamination par un germe en cas de terrain immunitaire fragile; 
  • éventuellement, des corticoïdes, en application locale;
  • dans certains cas : un traitement corticoïde par voie orale.

Vous connaissez désormais l'essentiel sur les aphtes et leur traitement. Si vous avez encore des doutes ou si vous pensez que vous souffrez d'une des formes plus rares d'aphtes, n'hésitez pas à consulter votre dentiste. Il saura établir un diagnostic pertinent et établir un éventuel plan de traitement.