L’alvéolite dentaire : Causes, symptômes et traitements



L'alvéolite dentaire (ostéite alvéolaire) est une complication survenant durant la guérison de la plaie suivant une extraction dentaire. Le patient ressent une douleur pulsatile intense causée par l’exposition de l’os sur le site d’extraction. 

Après l’extraction, un caillot se forme dans l’alvéole pour protéger l’os. Lorsque le caillot se détache ou se désagrège prématurément, les nerfs et l’os deviennent exposés et cela cause de la douleur. 

Les douleurs provoquées par une alvéolite sont généralement intenses et ne peuvent être apaisées que par les soins d’un spécialiste. Il est donc essentiel de consulter rapidement votre dentiste.

Qu’est-ce qu’une alvéolite dentaire ? 

L'alvéolite dentaire est généralement définie comme un processus inflammatoire qui affecte l'os alvéolaire, la partie de l'os de la mâchoire qui soutient la dent et qui entoure la racine des éléments dentaires au moyen du ligament parodontal.

En fait, l'alvéolite n'est rien de plus qu'une complication qui peut survenir suite à une extraction dentaire. C'est un événement relativement rare, qui se produit normalement (dans un tiers des cas) pendant l'extraction des dents de sagesse. Cette inflammation peut s'accompagner d'enflure, de saignement et de douleur.

On dénombre trois types d'alvéolites
  • l’alvéolite sèche, qui est la forme la plus fréquente de cette affection;
  • l'alvéolite suppurée (qui contient du pus), qui est causée par une surinfection de l'alvéole, ou du caillot formé après l'extraction ; 
  • l'alvéolite ostéique parcellaire, qui est engendrée par une surinfection du tissu de granulation (le nouveau tissu formé suite à la cicatrisation, et fortement irrigué par de petits vaisseaux sanguins). Elle survient généralement vers la troisième semaine suivant l'extraction de la dent.

homme_avec_une_douleur_dentaire



Comment se développe une alvéolite dentaire ? 

Les causes des alvéolites demeurent mal connues, elles sont toutefois liées à une mauvaise cicatrisation, et donc à un problème lié au caillot sanguin censé se former une fois que la dent a été enlevée.

Normalement, après l'extraction d’une dent, un caillot de sang se forme dans le creux qui laisse la dent (alvéole) scellée, ce qui permet à la plaie de guérir normalement.
Cependant, lorsque ce caillot tombe ou se brise, il expose les nerfs et les os de l'alvéole à l'action de la flore bactérienne de la cavité buccale et d'autres agents pathogènes qui peuvent accéder au corps par la bouche, ce qui peut causer une inflammation.

Le plus grand risque d'alvéolite se produit dans les cinq jours après l'extraction. Il existe plusieurs facteurs qui augmentent votre risque de développer une alvéolite à la suite d’une extraction dentaire :
  • Tabagisme : les produits chimiques provenant de la cigarette ou d'autres formes de tabac peuvent empêcher ou retarder la guérison et contaminer le site de la plaie. L'action d'inhaler la fumée de cigarette peut déplacer prématurément le caillot sanguin ;
  • Contraceptifs oraux : les niveaux élevés d'œstrogènes dans les contraceptifs oraux peuvent modifier les processus normaux de guérison et augmenter le risque de développer une alvéolite ;
  • Mauvaise hygiène bucco-dentaire : Le non-respect des directives de soins post opération et/ou une mauvaise hygiène bucco-dentaire peuvent augmenter le risque d'alvéolite ;
  • Antécédents : un patient ayant déjà développé une alvéolite est plus susceptible d’en développer une après une autre extraction ;
  • Infection des dents ou des gencives : les infections actuelles ou antérieures autour de la dent extraite augmentent le risque d'alvéolite.

Quels sont les symptômes d’une alvéolite dentaire ?

Les signes et symptômes de l'alvéolite sèche peuvent inclure :
  • Des douleurs intenses quelques jours après une extraction dentaire ;
  • Une perte partielle ou totale du caillot sanguin à l'endroit de l'extraction dentaire, que vous pouvez remarquer comme une cavité d'apparence vide ;
  • La visibilité de l’os dans la cavité ;
  • Des douleurs s'étendant de la cavité aux oreilles, aux yeux, à la tempe ou au cou du même côté du visage où l'extraction a eu lieu ;
  • Une mauvaise haleine ou une odeur désagréable de la bouche ;
  • Un goût désagréable en bouche.

Après une extraction dentaire, il est normal de ressentir un certain degré de douleur et d'inconfort. Cependant, vous devez être en mesure de contrôler la douleur normale avec l'analgésique prescrit par votre dentiste ou chirurgien-dentiste, et cela devrait diminuer avec le temps.

Si vous avez d'autres douleurs ou si elles s'aggravent dans les jours qui suivent l'extraction dentaire, communiquez immédiatement avec votre dentiste ou votre chirurgien-dentiste.

Traitement de l’alvéolite dentaire

La chose la plus importante lors de la réalisation d'une extraction dentaire est le traitement préventif que le dentiste effectue lui-même pour favoriser la formation du caillot et l'empêcher de tomber, afin de protéger l'alvéole d'une éventuelle infection (alvéolite). Pour ce faire, il nettoie l'alvéole des débris, la lave et place une gaze imprégnée, soit avec un antibiotique topique ou un analgésique. Le dentiste peut prescrire un antibiotique oral à cette fin.

Pour éviter l'alvéolite, il est important de nettoyer la cavité buccale avec des rince-bouche contenant de la chlorhexidine. Les recommandations du dentiste concernant l'alimentation et la consommation de liquides doivent également être suivies.

Si, malgré toutes ces mesures préventives, une alvéolite survient, le traitement initial comprendra l'utilisation d'anti-inflammatoires pour réduire l'inflammation et la douleur et d'antibiotiques oraux pour combattre une éventuelle infection. 

Le traitement de l'alvéolite sèche consiste essentiellement en une sédation de la douleur, via des antalgiques. La guérison physiologique, soit une évolution spontanée vers une guérison, intervient en général après une dizaine de jours. Délai qui peut être écourté si le patient est traité.

Le traitement curatif des alvéolites suppurées et ostéitiques repose sur une antibiothérapie par voie générale, des antalgiques, et des soins locaux, comme le rinçage à l'aide d'une solution saline ou antiseptique, et des pansements intra-alvéolaires. Pour l'alvéolite suppurée, si les soins locaux sont réalisés très tôt, et en absence de fièvre, la prescription d'antibiotiques n'est pas nécessaire.

L'alvéolite bien que douloureuse entraîne rarement une infection ou des complications graves. Cependant, les complications possibles peuvent inclure un retard de guérison, une infection dans la cavité ou une progression vers une infection osseuse chronique (ostéomyélite).

Comment prévenir l’alvéolite dentaire ?

Une bonne hygiène bucco-dentaire globale avant une intervention, ainsi que de bonnes conditions d'asepsie au cours de l'extraction font partie des facteurs de prévention essentiels contre l'alvéolite.

Afin d'éviter l'alvéolite, qui est très douloureuse, les conseils donnés par le dentiste une fois qu'il a ôté la dent doivent être rigoureusement suivis, comme :

  • garder une compresse sur l'alvéole et la changer régulièrement, durant 2 à 3 heures. Cela favorisera la formation du caillot sanguin ;
  • ne pas trop se rincer la bouche ;
  • ne pas cracher ;
  • faire attention en se brossant les dents, et éviter de frotter trop près de l'alvéole de la dent enlevée ;
  • ne pas se passer la langue là où a eu lieu l'extraction ;
  • mastiquer loin de la zone où la dent a été extraite ;
  • enfin, il faut éviter de fumer, durant au moins trois jours.

Si vous avez récemment subi une extraction dentaire et que vous présentez les symptômes décrits dans cette fiche, il se peut que vous développiez une alvéolite. Dans tous les cas, nous vous recommandons de consulter votre dentiste rapidement, car lui seul est à même d’établir un diagnostic pertinent et de vous proposer un traitement adapté à votre condition.